musica.forumactif.fr

pour parler de musique classique dans la convivialité et la bonne humeur
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Leonard Cohen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Leonard Cohen   Jeu 5 Juil - 19:01

Leonard Norman Cohen, CC, (21 septembre 1934 à Montréal - ) est un poète, romancier et auteur-compositeur-interprète canadien (québécois) anglophone. Son premier recueil de poésie paraît à Montréal en 1956 et son premier roman en 1963. Les premières chansons de Cohen (prinicpalement celles de Songs of Leonard Cohen, 1967) sont ancrées dans la musique folk européenne, et chantée avec un voix de baryton. Dans les années 1970, ses influences se multiplient : musique pop, de cabaret, et du monde. Depuis les années 1980, Cohen chante dans un registre typiquement grave (baryton-basse, ou même basse) accompagné de synthétiseurs et de choristes. Dans tous ses travaux, Cohen reprend souvent les mêmes thèmes : la religion, la solitude, la sexualité et la complexité des relations interpersonnelles. La poésie et les chansons de Cohen ont influencé beaucoup d'autres auteurs-compositeurs-interprètes, et on compte à l'heure actuelle plus de 1200 reprises de ses chansons. Cohen est introduit au Canadian Music Hall of Fame en 1991, au Canadian Songwriters Hall of Fame en 2006 et est un Compagnon de l'Ordre du Canada depuis 2003, la plus haute distiction civile canadienne. Leonard Cohen naît dans une famille juive de classe moyenne d'ascendance polonaise en 1934, à Montréal, Québec. Il grandit à Westmount sur l'île de Montréal. Son père, Nathan Cohen, est le propriétaire d'un magasin montréalais de vêtements. Il meurt alors que Leonard a 9 ans. Comme beaucoup d'autres familles juives nommées Cohen, Katz, Kagan, etc., sa famille se targue de descendre du Kohanim. J'ai été élevé comme un Messie, dit Cohen à Richard Golstein en 1967, on me disait que je descendait d'Aaron. À l'adolescence, il apprend la guitare. Il formera plus tard un groupe d'inspiration country-folk, les Buckskin Boys.
En 1951, Leonard Cohen entre à l'Université McGill de Montréal. Son premier recueil de poésie, Let Us Compare Mythologies paraît en 1956, alors qu'il n'est encore qu'un undergraduate. En 1961, The Spice Box of Earth le rend célèbre. Après s'être installé en Grèce (sur l'île d'Hydra), Cohen publie Flowers for Hitler en 1964, et les romans The Favorite Game (1963) et Beautiful Losers (1966). The Favorite Game est un roman d'apprentissage autobiographique au sujet d'un jeune homme trouvant son identité dans l'écriture. En revanche, Beautiful Losers peut être considéré comme un roman d’apprentissage, mais qui ne conduit pas au succès du personnage principal (« AntiBildungsroman »), puisque dans une mode post-moderne contemporaine, il détruit l'identité des personnages principaux en combinant le sacré et le profane, la religion et la sexualité dans une langue riche et lyrique.
Cohen s’installe aux États-Unis et commence à chanter dans des festivals folk. Son premier album, The Songs of Leonard Cohen, sort en 1967. Cohen continue à enregistrer par intermittence à partir de cette époque, et son lyrisme énigmatique, mais satisfaisant, teinté d’un son évocateur ne cesse d’attirer des mélomanes exigeants de tous les âges. Au cours des années subséquentes, il produira différents albums. En 1996, Cohen est ordonné moine bouddhiste Zen au centre Mount Baldy Zen Center près de Los Angeles, comme Jikan, Dharma dont le nom signifie « Le Silencieux ». Il part finalement de Mount Baldy au printemps 1999. Pendant cette période, il n'a produit aucune chanson, mais a recommencé par la suite, ce qui a mené à Dear Heather, annoncé comme son dernier album, paru en 2004. Au début du XXIe siècle, Leonard Cohen poursuit en justice son ancienne manager, Kelley Lynch, pour détournement de fonds (5 millions USD). En mars 2006, Cohen obtient gain de cause pour 9 millions USD, ainsi que l'a statué la Cour supérieure du comté de Los Angeles. Cependant, le jugement est totalement ignoré par Lynch, qui n'a pas répondu au subpoena. Plus tard en 2006, Cohen fait paraître un nouveau recueil de poésie, Book of Longing. Parallèlement, le documentaire Leonard Cohen: I'm Your Man sort en salle. Il s'agit d'un assemblage d'interviews récentes réalisées pour les besoins de ce film, et de prestations live d'artistes (Nick Cave, Rufus Wainwright, Jarvis Cocker) lors d'un concert hommage. Leonard Cohen réside actuellement dans le quartier portugais de Montréal, sa ville natale.
Plusieurs des chansons de Cohen ont été reprises par d'autres artistes, suscitant souvent une attention bien plus grande que sur l'œuvre de Cohen même : First We Take Manhattan (Joe Cocker, Jennifer Warnes, REM); Bird on a Wire (The Neville Brothers, Fairport Convention, Judy Collins, Johnny Cash, Willie Nelson, Jennifer Warnes...); Hallelujah (Bob Dylan, John Cale, Rufus Wainwright, k.d. lang, Jeff Buckley); Suzanne (Nina Simone, Graeme Allwright); Famous Blue Raincoat (Tori Amos).
Pour ce qui est du public francophone, les traductions de ses chansons par Graeme Allwright, à partir de 1968, ont beaucoup participé à leur célébrité (notamment Suzanne, L'Étranger et Danse-moi vers la fin de l'amour).

source : wikipédia

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
 
Leonard Cohen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Leonard Cohen
» The partisan -Leonard Cohen
» Leonard Cohen
» Leonard Cohen
» Leonard Cohen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
musica.forumactif.fr :: 3e étage gauche : autres musiques :: Variétés-
Sauter vers: