musica.forumactif.fr

pour parler de musique classique dans la convivialité et la bonne humeur
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Béatrice Uria Monzon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Béatrice Uria Monzon   Lun 2 Avr - 23:03

Béatrice Uria Monzon passe son enfance et son adolescence à Agen, sa ville natale. Baccalauréat en poche, mais pas encore fixée sur son orientation, elle décide de s'octroyer une année de réflexion et s'inscrit à nouveau en terminale au Lycée Saint-Jean de Lectoure. Un directeur d'établissement mélomane, P. Gardeil, et un professeur qui y anime une chorale, R. Fornerod, l'initient au chant qui s'impose alors comme une évidence... Après des études d'Histoire de l'Art et un an au Conservatoire à Bordeaux, elle entre au CNIPAL de Marseille en 1984, avec P. Marinov comme professeur. Elle perfectionne ensuite sa formation musicale à l'École d'Art Lyrique de l'Opéra National de Paris et débute rapidement sur les plus grandes scènes françaises. Lyon, Toulouse, Aix-en-Provence, Nancy, Marseille, et d'autres, l'accueillent dans un répertoire varié qui va de Mère Marie de l'Incarnation du Dialogue des Carmélites de Poulenc à Charlotte dans Werther de Massenet, en passant par Chérubin des Noces de Figaro de Mozart ou Marguerite dans La Damnation de Faust de Berlioz. 1993 marque un tournant avec ses débuts dans le rôle de Carmen à l'Opéra Bastille, dans la nouvelle production de J-L. Gomez, où son interprétation s'éloigne d'emblée des clichés et des archétypes du personnage. Il n'est pas rare non plus de retrouver Béatrice Uria-Monzon en récital, avec orchestre, accompagnée au piano ou encore par l'Ensemble instrumental Carpe Diem. A son actif : les mélodies françaises de Berlioz, Ravel, Fauré, Duparc et Fauré, mais aussi espagnoles de Granados, De Falla, Montsalvatge et Monpou et des oratorios : Requiem de Verdi, Mozart, Fauré, Stabat Mater de Rossini, Pergolèse. Béatrice Uria Monzon continue d'étoffer son répertoire avec de nombreuses prises de rôles récentes ou à venir. Elle a abordé Giuletta des Contes d'Hoffmann aux Chorégies d'Orange en juillet 2000 avant de le reprendre à l'Opéra Bastille en 2002, récemment aussi Orlovski dans La Chauve-Souris de Strauss, Hérodiade de Massenet à Saint-Etienne. Après des prestations verdiennes remarquées dans les rôles de Fenena (Nabucco) et Eboli ( Don Carlo), elle continue à se tourner vers le répertoire italien, qu'elle affectionne, dans La Favorite de Donizetti à Liège et Vichy en 2001 puis dans Rigoletto à Orange où elle a chanté Maddalena pour la première fois. Parmis ses projets cette saison : Dulcinée dans Don Quichotte à Paris, Carmen à Vienne, Münich et Paris.

Source : http://www.opera-bastide.com/beatrice-uria-monzon.php

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: Béatrice Uria Monzon   Dim 13 Avr - 12:51

http://www.amazon.fr/s/ref=nb_ss_m?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=search-alias%3Dclassical&field-keywords=B%E9atrice+Uria+Monzon&Go.x=12&Go.y=6

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
 
Béatrice Uria Monzon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Béatrice Uria-Monzon
» Carmen - Barcelone - Octobre 2010
» Florian Laconi
» Béatrice Deparpe.
» Ste Béatrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
musica.forumactif.fr :: rez de chaussée : Loges des interprètes :: artistes lyriques-
Sauter vers: