musica.forumactif.fr

pour parler de musique classique dans la convivialité et la bonne humeur
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Duke Ellington (1898 1974)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Duke Ellington (1898 1974)   Mar 3 Avr - 16:33

Edward Kennedy Ellington, pianiste, compositeur et chef d'orchestre de jazz est né le 29 avril 1898 à Washington et mort le 24 mai 1974 à New York. Son père, maître d'hôtel dans des maisons bourgeoises, lui transmit le goût pour l'élégance, ce qui lui valut dès le collège le surnom de Duke (duc). « The Duke » est considéré comme un des plus grands et des plus prolifiques compositeurs du XXe siècle, ayant développé de nouvelles idées symphoniques basées sur l'expression et l'intonation du jazz et du blues et ayant laissé au jazz de nombreux standards. Il ne dirigeait pas son orchestre, mais en jouait comme d'un instrument avec une sonorité propre. Après avoir hésité à étudier les arts graphiques, Duke Ellington fit ses débuts musicaux à 17 ans comme pianiste au Poodle Dog Cafe, dans sa ville natale. En 1918, il monta son premier orchestre avec plusieurs musiciens qui le suivront le reste de sa carrière . Le succès ne fut pas au rendez-vous. En 1918, il se maria avec Edna Thompson, qui donna naissance, en 1919, à son fils, Mercer. En 1923, il fonda un ensemble, les Washingtonians, avec lequel il allait conquérir New York. En 1927, le Duke et son orchestre furent engagés au fameux Cotton Club de Harlem, où ils développèrent le style jungle. Nombre de solistes de talent rejoindront cet ensemble, qui perdura jusqu'à la mort d'Ellington. Citons, notamment, Harry Carney, Johnny Hodges, Barney Bigard, Cootie Williams, Bubber Miley, Tricky Sam Nanton et Juan Tizol. En 1931, alors qu'il était une des personnalités Afro-américaines les plus célèbres, Ellington quitta le Cotton Club. Il continua à faire des tournées à travers les États-Unis et l'Europe, ainsi que dans le reste du monde dans les années 1960. Aux États-Unis, on le décora de la Médaille présidentielle de la liberté en 1969 ; en France, il reçut la légion d'honneur en 1973. Son orchestre fut repris par son fils Mercer, après sa mort, en 1974.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
 
Duke Ellington (1898 1974)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Duke Ellington
» Oeuvres orchestrales de Duke Ellington et W.L.Dawson
» Lev Knipper (1898-1974)
» Un standard sinon rien
» Plays Duke Ellington (1955)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
musica.forumactif.fr :: 3e étage gauche : autres musiques :: Jazz-
Sauter vers: