musica.forumactif.fr

pour parler de musique classique dans la convivialité et la bonne humeur
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nicolo Paganini (1782 1840)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Nicolo Paganini (1782 1840)   Mer 18 Avr - 10:54

Né à Gênes en 1782 † à Nice en 1840. Encouragé par son père qui lui enseigna les premiers rudiments de la musique, son éducation musicale fut confiée à G. Servetto et G. Costa, l'un maître de chapelle et l ' autre premier violon des principales églises de Gênes. Niccolo travaille beaucoup ( autodidacte) le violon et la guitare et donne son premier concert public en 1795. En 1796, Il part pour Parme et devient l ' élève du violoniste A. Rolla. De nombreuses tournées en Italie ( entre autres, dans le nord du pays à 15 ans ) suivent ces années de formation. En 1801, Il part à Lucques et après un concert où il obtint un énorme succès, il reçut d ' un groupe de négociants français un Guarnerius del Gésus de 1792 ( il ne s'en séparera jamais). Après sa mort, Paganini laisse le violon, par testament, à la ville de Gênes. En 1805, Il entre au service du Prince Bacciochi duc de Toscane qui a épousé Elisa , une soeur de Napoléon. Il sera maître de chapelle. En 1809, Tournées triomphales dans toute l ' Italie, à Vienne, Varsovie ( il y rencontre Chopin) , en Allemagne et y séjournera pendant 3 ans. Il fera des tournées jusqu'en 1830. En 1831, En 6 mois, il donne 59 concerts entre Paris et l ' Angleterre et continue ses voyages jusqu 'en 34. Lors d 'un séjour à Paris, il entend la Symphonie Fantastique de Berlioz en est fasciné et il lui commande une oeuvre pour alto solo: Harold en Italie. Niccolo refuse la dédicace: pas assez de difficultés dans la partition. A partir de 1835, Paganini s ' installe à Parme et continue ses tournées en France. Sa santé se détériore malgré les traitements donnés par un médecin français et il meurt à Nice d ' une infection à la gorge ( ou une maladie vénérienne ), et d'une infection pulmonaire. Son corps sera transféré en Italie en 1844.
Sa chevelure noire jais, le visage émacié d'une pâleur mortelle, les yeux sombres à la lueur inquiétante, son habit noir collant au corps soulignaient sa maigreur squelettique. Considéré comme le type même de l 'artiste romantique au rayonnement fantastique et presque démoniaque. Technique fascinante, main gauche très mobile, coureur de jupons, grand joueur, et, jusqu à la fin de sa vie , il eut une énergie surprenante. Il fera lui- même sa publicité et poussera sa virtuosité jusqu' à l ' extrême qui subjuguait son public. Niccolo Paganini eut 1 seul élève: Camillo Sinori à la personnalité comme son maître. Il fut le premier à inaugurer la tradition du virtuose et jouera de mémoire en public.
Compositeurs infuencés par Paganini: Liszt, Schumann, Chopin, Rachmaninov, Berlioz.
Ses oeuvres: 24 caprices pour violon seul, 21 quatuors pour vl alto,vlc et guitare. Entre 1818 et 1820, 12 sonates pour vl et guitare.Après 1828, il compose une sonate militaire pour la corde sol ( variation sur "non più andraï" des Noces de Figaro de Mozart) pour violon et piano. Entre 25 et 26, il compose 1 sonate à mvt perpétuel pour violon et piano. Après 1830, 6 concertos pour vl et orch., (seulement les 2 premiers sont connus) 1 sonate l ' amoureuse galante, En 1831, Trio concertant en Ré Majeur pour alto, guitare et violoncelle. En 1833, Duo merveilleux pour violon et piano dédiée à Elisa. Il composera aussi de nombreuses oeuvres pour guitare et mandoline seules. Innovations violonistiques: angements rapides de position extrême ( 9ème caprice), ricochet de l ' archet, doubles trilles, alternance rapide entre l 'orchestre et les pizzicati. 24ème caprice, double cordes 3ces, 6tes, 8ves .Harmonique artificielle, simple et double sur toute la longueur.Variante dans les coups d'archet.
Beaucoup de compositeurs prendront le thème du 24ème caprice pour en faire des variations. Ex.:Schumann, Rachmaninov, Brahms, Lutoslawski.
Liszt en 1831, a entendu Niccolo Paganini, il a donc voulu adapter son travail au piano. Schumann, à Francfort, décide d'abandonner le droit pour la musique. Chopin, Rachmaninov, Berlioz.

source : http://membres.multimania.fr/musiqueclassique/compositeurs.htm

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
 
Nicolo Paganini (1782 1840)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Niccolò Paganini (1782-1840)
» La Favorita (Donizetti, 1840)
» Nicolò Isouard, dit Nicolo (1773-1818)
» Harold en Italie ( Berlioz )
» Orlando Paladino (Haydn, 1782)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
musica.forumactif.fr :: 1er étage droite : Le bureau des compositeurs :: Période romantique (1800 1900)-
Sauter vers: