musica.forumactif.fr

pour parler de musique classique dans la convivialité et la bonne humeur
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 François-Adrien Boieldieu (1775-1834)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: François-Adrien Boieldieu (1775-1834)   Mar 24 Avr - 16:34

Rouen 6 décembre 1775, † Varennes-Jarcy 8 octobreobre 1834. Son père est secrétaire à l'archevêché de Rouen. Il approche le chant et peut être le solfège comme enfant de chœur à la cathédrale de Rouen sous la direction d'Urbain Cordonnier qui obtient son poste en 1783 après avoir été maître de chapelle à Coutances et à Évreux.
Il suit des cours de piano, d'orgue et d'harmonie avec l'organiste et compositeur Charles Broché (1752-1803) de retour à Rouen en 1777. Au début de 1791, il est organiste de l'église Saint-André à Rouen et commence à composer. En 1793 il compose son premier opéra comique, sur un livret de son père, La Fille coupable. Cabousse qui dirige le Théâtre des Arts de Rouen le met au programme le 2 novembre 1793.
En 1794 il se produit enconcert comme pianiste et compositeur et publie ses premières romances à Paris. En 1795, il compose et crée un nouvel opéra comique, Rosalie et Myrza et s'installe à Paris au cours de l'été 1796. En 1797, trois de ses opéras son produits : La Famille suisse, L’heureuse nouvelle et Le Pari. En 1798, Zoraïme et Zulnar est donné à la Salla Favart. La même année il est nommé professeur de piano au tout nouveau Conservatoire (il a Fétis comme élève en 1800).
Dans les années suivantes le succès ne se dément pas avec La Dot de Suzette, Béniowski, Le Calife de Bagdad (1800), Ma Tante Aurore. En 1802 il épouse Clotilde Mafleurai qui est danseuse. En 1803 il accepte un poste à la cour impériale de Saint-Petersbourg où il devint directeur de l'opéra français. Il revient définitivement à Paris malgrés les offres importantes du tsar.
Il renoue avec les succès parisiens par la création de son opéra Jean de Paris, puis en 1813 avec Le Nouveau seigneur du village et en 1816 La Fête du village voisin sur un mauvais livret de Charles-aoûtustin Sewrin.
En 1815, il est compositeur et accompagnateur à la cour. En 1817 il succède à Méhul à) l'Académie des Beaux-Arts. En 1818, il crée à l'opéra comique Le Petit chaperon rouge d'après Perrault. Il révise Les Voitures versées (Le Séducteur en voyage, 1808) et le représente en 1820. En 1823, La France et l'Espagne. En 1824, Les Trois genres est donné à L'Odéon (Paris). Pour le couronnement de Charles X (juin 1825), il compose Pharamond en collaboration avec Berton et Rodolphe Kreutzer. Alors que la mode tourne en faveur du style de Rossini, que Boïeldie admire, qu'il compose en 1825 l'un de ses plus grands succès, La Dame blanche sur un livret de Scribe.
En 1826 Clotilde Mafleurai, avec laquelle il est séparé depuis son séjour à Saint-Petersbourg, décède. Il se marie le 23 janvier 1827 avec sa concubine, la chanteuse Jenny Philis-Bertin.
En 1829, il cherche à varier son style avec Les Deux nuits, mais cette œuvre est rapidement supprimée du programme de l'Opéra de Paris. Il commenc alors un nouvel opéra, Marguerite, sur un livret de Scribe, mais la maladie stopera sa composition (cet opéra est achevé en 1838 par son fils, Louis Boieldieu). Des problèmes à la gorge le ménéront en 1830 en cure à Eaux-Bonnes dans les pyrénées, à Hyères, en Italie (1832), de nouveau à Eaux-Bonnes en 1834. On lui fait des obsèques nationales aux invalides, et il est insinéré à Rouen.

source : http://www.musicologie.org/Biographies/b/boieldieu_francois_adrien.html

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
 
François-Adrien Boieldieu (1775-1834)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» François Adrien Boieldieu (1775-1834)
» François-Adrien Boïeldieu (1775-1834)
» François REBEL '(1701- 1775)
» François de Fossa (1775-1849)
» Récitals d'Opéra Français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
musica.forumactif.fr :: 1er étage droite : Le bureau des compositeurs :: Période classique (1750 1820)-
Sauter vers: