musica.forumactif.fr

pour parler de musique classique dans la convivialité et la bonne humeur
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ludwig Senfl (1486 1543)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Ludwig Senfl (1486 1543)   Jeu 26 Avr - 21:51

Ludwig Senfl (né en 1486, mort entre le 2 Décembre 1542 et le 10 Aout 1543) était un compositeur suisse de la période de la renaissance, actif en Allemagne. Il était l'élève le plus célèbre d'Heinrich Isaac, ainsi que maître de musique à la cour de l'Maximilien Ier du Saint Empire. Il fut un personnage influent dans le développement de la musique polyphonique en Allemagne.
Senfl est probablement né a Bâle aux environs de 1486, et a vécu a Zurich de 1488 à 1496, lorsqu'il rejoint le choeur de la Chapelle Royale (Hofkapelle) de l'empereur Maximilien I à Augsbourg. En dehors d'une brève visite en 1504, il ne semble pas être retourné vivre en Suisse. En 1497, il suit la chapelle à Vienne, et entre les années 1500 et 1504, il étudia probablement à Vienne pendant trois ans, pratique courante pour les choristes ayant mués, dans le cadre de la formation classique du clergé. Pendant cette période, il étudia avec Heinrich Isaac. Il lui servira d'ailleurs de copiste a partir de 1509. Il est connu pour avoir copié l'essentiel des Choralis constantinus, un travail monumental qu'il n'a fini qu'après la mort d'Isaac. Après un voyage en Italie entre 1508 et 1510, Senfl retourne à la Hofkapelle. L'empereur lui propose de remplacer Isaac en tant que compositeur de la cour, a la mort de celui-ci en 1517. En 1518, Senf perd une dent dans un accident de chasse. Cette blessure semble l'avoir empêché de composer pendant une année. Quand l'empereur meurt en 1519, Senfl se retrouve au chômage, et dans une assez mauvaise posture : Charles Quint renvoie la plupart des musiciens de Maximilien, et refuse même de payer Senfl son salaire annuel qui lui avait été promis en cas de décès de l'empereur. Il voyagea longuement durant les quelques années suivantes, principalement pour chercher un poste, mais il était aussi actif en tant que compositeur. Il a participé a la diète de Worms en 1521, et, bien qu'il ne soit jamais devenu protestant officiellement, il partageait les idées de Martin Luther, et fut examiné plus tat par l'Inquisition. Senfl a eu une correspondance abondante a la fois avec le duc Albrecht de Prusse et Martin Luther, à partir de 1530. Enfin, Senfl a obtenu un post a Munich, une ville qui avait besoin de nouvelle musique, et qui était assez tolérente avec les protestants. Il resta la jusqu'à la fin de ses jours. En 1540, il était malade, a en juger par sa correspondance avec le duc Albrecht, et il est probablement mort au début de l'année 1543.
Senfl était un compositeur éclectique, autant à l'aise dans le cadre de la musique sacrée que profane. Il a bâti son style sur les modèles fournis par les compositeurs Franco-Flamands de la génération précédente, dont Josquin Desprez. C'était un mélodiste talentueux, et ses lignes mélodiques sont chaudement lyriques. Sa musique est restée populaire et influente en Allemagne durant le XVIIe siècle. Sa musique sacrée inclus des messes, des motets, des vêpres, et un Magnificat. Il compose avec beaucoup d'outils archaïques, comme l'utilisation de la technique du cantus firmus, qui était plus en vogue au XVe siècle ; il emploie même l'isorythme. Malgré tout, il a aussi un goût typiquement germanique pour les passages mélodiques chantants en parallèles avec des intervalles imparfaits (tierces et sixtes). Senfl a aussi écrit de nombreux lieder allemands, la plupart d'entre eux étant profanes (la poignée de textes sacrés furent écrits pour le duc Albrecht de Prusse). Ils sont de caractères très différents, de simples cantus firmus jusqu'a des tours de forces contrapunctiques aussi élaborés que des canons et des quotlibets.

source : wikipédia

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
 
Ludwig Senfl (1486 1543)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ludwig van Beethoven - Symphonies
» Site de livres sur BEETHOVEN créé et animé par Ludwig
» Ludwig Aloisius Minkus
» Ludwig van Beethoven par André Tubeuf
» Johann Ludwig Bach

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
musica.forumactif.fr :: 1er étage droite : Le bureau des compositeurs :: période renaissance (1450 1600)-
Sauter vers: