musica.forumactif.fr

pour parler de musique classique dans la convivialité et la bonne humeur
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jachet de Mantoue (1483 1559)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Jachet de Mantoue (1483 1559)   Jeu 26 Avr - 21:52

Jacques Colebault, dit Jachet de Mantoue, né en 1483 à Vitré en Bretagne et mort le 2 octobre 1559 à Mantoue, était un compositeur français de la Renaissance, qui a pratiquement passé toute sa vie en Italie. Il fut un membre très influent de la génération comprise entre Josquin des Prés et Palestrina, et est un bon représentant du modèle polyphonique transitoire entre ces deux compositeurs. Il est probablement allé en Italie très jeune. Il était à Modène, en 1519, et a travaillé pour la famille de Rangoni. En 1525, il était à Ferrare à la cour d'Este, à qui il consacra une messe (Missa Hercules Dux Ferrariae, 1540), et où il a formé une amitié étroite avec Adrien Willaert, le fondateur de l'école vénitienne. L'année suivante il s'est déplacé à Mantoue, où il a passé le reste de sa vie. Il est devenu «maestro di cappella» (maître de chapelle) de la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul, où son maître était le cardinal Hercule de Gonzague, l'évêque de Mantoue. Le cardinal appréciait beaucoup Jacquet, et leurs rapports étaient bénéfiques Quand Gonzague est devenu président du concile de Trente, et le défenseur le plus enthousiaste de la Contre-Réforme, il était un défenseur puissant de la musique de son compositeur préféré. En plus d’être reconnu par le cardinal, les papes de Médicis : Léon X et Clément VII ont également félicité sa musique. La musique de Jacquet s’est beaucoup diffusée, particulièrement son motet Aspice Domine qui est apparu dans plus de 30 sources contemporaines. Jacquet semble être mort à cause d’un fort endettement, ce qui est curieux compte tenu qu’il était particulièrement apprécié et estimé, particulièrement par les Médicis. Malgré tout, sa famille a reçu une pension de la part du Cardinal. Représentant de la polyphonie sacrée en Italie pendant les années comprises entre Josquin des Prés et Palestrina, il fut très estimé à son époque. Dans ses six livres de motets et ses huit livres de messes, il se libéra progressivement de l'influence franco-flamande, adoptant des structures contrapuntiques plus libres et plus fidèle à l'accentuation du texte latin. Plusieurs de ses messes, dont la Missa Hercules Dux Ferraria et la Missa Quarti toni sine nomine, font référence à des procédés josquiniens. Mais dans ses derniers livres, il se soumit aux principes du concile de Trente, présidé par son protecteur Hercule de Gonzague duc et évêque de Mantoue, en 1561. Plusieurs de ses œuvres furent réélaborées de façon parodique par Palestrina.

source : wikipédia

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
 
Jachet de Mantoue (1483 1559)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vittorio Grigolo
» Rigoletto
» Salomone Rossi Ebreo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
musica.forumactif.fr :: 1er étage droite : Le bureau des compositeurs :: période renaissance (1450 1600)-
Sauter vers: