musica.forumactif.fr

pour parler de musique classique dans la convivialité et la bonne humeur
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Giovanni Maria Nanino (1543 1607)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Giovanni Maria Nanino (1543 1607)   Ven 27 Avr - 13:44

Giovanni Maria Nanino, également appelé Nanini, (né à Tivoli en 1543 ou 1544 et décédé le 11 mars 1607) est un compositeur et maître italien de la fin de la Renaissance. Membre de l'école romaine des compositeurs, il fut le plus influent maître de musique à Rome à la fin du XVIe siècle. Il est le frère aîné du compositeur Giovanni Bernardino Nanino.
Nanino commence sa carrière dans sa ville natale comme soprano masculin à la cathédrale de Viterbo. En 1560, il étudie (probablement avec Palestrina) à l'Église de Saint-Louis des Français de Rome. Il succède à Palestrina en tant que maestro di cappella. En 1577, il rejoint le chœur papal comme ténor, et passe le reste de sa vie dans ce chœur, en prenant occasionnellement le tour pour le poste de maestro di capella. Pendant l'année 1590, il est reconnu comme maître, et de nombreux futurs compositeurs étudièrent avec lui et chantent dans son choeur, tels que Felice Anerio, Antonio Cifra et Gregorio Allegri (compositeur du fameux Miserere).
La production de Nanino, en tant que compositeur, n'est pas gigantesque. Il était toutefois reconnu et sa musique — particulièrement ses madrigaux — est à l´époque extrêmement populaire. Presque aucune collection de madrigaux n'a été éditée à Rome qui n'a pas inclus au moins une contribution de Nanino, souvent en première position dans le livre — avant même Palestrina. Stylistiquement, ses madrigaux sont extrêmement variés. Alors qu'il n'est pas aussi complet que Marenzio, qui, après tout, a écrit plus de 500 madrigaux, les œuvres de Nanino dans le genre vont du contrepoint le plus austère au canzonette le plus léger ; dans l'intensité expressive, il est parfois comparé à Marenzio. En plus de ses madrigaux célèbres, il écrit des motets, des arrangements de lamentations, des canons, et des chants sacrés. Avant 1980, aucune édition complète ne lui avait été consacrée et beaucoup de ses compositions musicales sont restées sous forme manuscrite.

source : wikipédia

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
 
Giovanni Maria Nanino (1543 1607)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Giovanni Battista Cirri
» Carlo Maria Giulini
» Maria Stader
» Ave Maria
» Carl Maria Von Weber (1786-1826)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
musica.forumactif.fr :: 1er étage droite : Le bureau des compositeurs :: période renaissance (1450 1600)-
Sauter vers: