musica.forumactif.fr

pour parler de musique classique dans la convivialité et la bonne humeur
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 François-Joseph Gossec (1734 1829)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: François-Joseph Gossec (1734 1829)   Ven 27 Avr - 20:36

Le compositeur français François-Joseph Gossec (Gossé de son vrai nom) est né à Vergnies le 17 janvier 1734 et mort à Passy le 16 février 1829.
François-Joseph Gossec est né à Vergnies, un village français enclavé dans le Comté de Hainaut alors domaine de la couronne autrichienne. Ce village est aujourd'hui situé en Belgique dans la province de Hainaut (Région wallonne). Formé à Walcourt avant de devenir choriste à la cathédrale d’Anvers (où il accomplit ses études musicales), puis à Bruxelles et Liège, Gossec fut engagé comme violoniste dans l'orchestre de La Pouplinière, à Paris. Entre 1762 et 1770, il dirigea le théâtre du Prince de Condé à Chantilly (comme maître de musique). Il servit ensuite comme Intendant de la Musique du Prince de Conti. Il a fondé le Concert des amateurs en 1769, qu'il dirigea jusqu'en 1773. Entre 1773 et 1777, il fut directeur du Concert Spirituel. En 1784, il dirigea la Nouvelle École Royale de chant. Il se fit connaître aussi par son action dans le mouvement révolutionnaire. Il fut en effet reconnu en tant que « musicien officiel de la Révolution », se faisant une réputation d’inventeur de la musique démocratique et de l’art choral populaire. Cette caractéristique lui valut du reste la disgrâce lors de la Restauration. Après 1789, il a écrit de nombreuses œuvres inspirées de la Révolution, telles des hymnes. Considéré par ailleurs comme le père de la symphonie française, il était très ami avec Mozart et fonda avec un autre grand musicien wallon, le liégeois André-Modeste Grétry, le Conservatoire de Paris où il enseigna la composition entre 1795 et 1814. Ses quelque 50 symphonies — dont les premières, composées en 1756, sont antérieures à celles de Joseph Haydn — ont contribué au développement du genre en France. Composée en 1809, la Symphonie à 17 parties, célébrant le 20e anniversaire de la prise de la Bastille, fut la dernière de la série. Il composa également des opéras, notamment Les Pêcheurs (1766) et Toinon et Toinette (1767), Sabinus ou Thésée, des œuvres de musique de chambre et des pièces sacrées, tel l'oratorio La nativité (1774). Sa Missa pro defunctis — encore appelée Grande messe des morts — composée en 1760 est une œuvre novatrice d'une grande beauté qui a vraisemblablement inspiré Wolfgang Amadeus Mozart pour son célébrissime Requiem mais également la grande messe des morts de Berlioz. La Messe des Vivants, composée en 1813 et tristement nommée, fut une de ses dernières compositions. Il trouva la mort après soixante-cinq ans d'une carrière qui se termina avec son dernier Te deum, en 1817. Gossec est inhumé au Cimetière du Père-Lachaise où il repose près de la tombe de son ami Gretry.

source : wikipédia

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
 
François-Joseph Gossec (1734 1829)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» François-Joseph Gossec (1734-1829)
» François-Joseph Fétis (1784-1871)
» Messe des morts de Gossec
» Joseph Canteloube
» François Emmanuel Joseph Bazin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
musica.forumactif.fr :: 1er étage droite : Le bureau des compositeurs :: Période classique (1750 1820)-
Sauter vers: