musica.forumactif.fr

pour parler de musique classique dans la convivialité et la bonne humeur
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jean Martinon (1910 1976)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Jean Martinon (1910 1976)   Ven 4 Mai - 0:36

Jean Martinon est un chef d'orchestre et compositeur français, né à Lyon le 10 janvier 1910 et mort à Paris le 1er mars 1976
Il entre au Conservatoire de Lyon à l'âge de 13 ans. Trois ans plus tard, il quitte sa ville natale pour entrer au Conservatoire de Paris. Il y travaille la technique du violon avec Jules Boucherit, la composition avec Albert Roussel et Vincent d'Indy, et la direction d'orchestre avec Roger Désormière et Charles Münch. En 1934, il est violon solo à la Radio et commence une série de tournées en province et à l'étranger. Prisonnier de guerre pendant deux ans, interné dans un stalag, il y compose plusieurs œuvres : Psaume 136 ou Chant des Captifs ; Musique d'exil, Sonatine nº 3 pour piano, Sonatine nº 4 pour trio d'anches, et plusieurs œuvres chorales. À son retour de captivité, Jean Martinon est nommé premier chef de l'Orchestre symphonique de la radio de Dublin (1947-1950). Il compose sa Symphonie nº 3 en 1948. Il dirige également les orchestres Colonne, Pasdeloup, et la Société des Concerts du Conservatoire (comme suppléant de Charles Münch). De 1946 à 1948, il est chef associé de l'Orchestre philharmonique de Londres. Il écrit l'opéra Hécube, le ballet Ambohimanga ou la cité bleue, plusieurs pièces pour piano, etc. De 1951 à 1958, il est Président et chef d'orchestre des Concerts Lamoureux, à Paris, puis directeur artistique de l'Orchestre philharmonique d'Israël (1957-1959). Il compose en 1952, un oratorio : le Lis de Saron ou le Cantique des Cantiques. En 1959, il est nommé au poste de Directeur général de la musique à Düsseldorf (poste prestigieux occupé par Schumann et Mendelssohn au XIXe siècle). Puis sa carrière le mène aux États-Unis, où, en 1963, il devient Directeur musical de la ville à Chicago. Pour son 55e anniversaire, l'Orchestre symphonique de Chicago lui commande sa Symphonie nº 4 « Altitudes » (1965). En 1967, il reçoit la médaille Gustav Mahler pour ses interprétations des œuvres symphoniques du compositeur. Puis il devient Directeur de l'Orchestre national de France, poste qu'il occupe pendant six ans. En janvier 1974, il devient chef permanent de l'Orchestre de la Résidence de La Haye. Dans le monde entier, Jean Martinon a joué le rôle d'ambassadeur de la musique française à laquelle il a consacré l'essentiel d'une discographie abondante: il a notamment réalisé l'intégrale de l'œuvre de Ravel (avec plusieurs inédits), Debussy et Saint-Saëns (avec deux symphonies de jeunesse exhumées pour la circonstance), la plupart des œuvres de Roussel et l'intégrale des symphonies de Prokofiev.

source : wikipédia

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
 
Jean Martinon (1910 1976)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eddie Rosner (1910-1976) - Le jazzman du goulag
» Jean Martinon: compositeur et chef d'orchestre
» Marcel Landowski (1915-1999)
» BIZET : musique de scène et d'orchestre
» Hallyday story (1976)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
musica.forumactif.fr :: rez de chaussée : Loges des interprètes :: chefs d'orchestres-
Sauter vers: