musica.forumactif.fr

pour parler de musique classique dans la convivialité et la bonne humeur
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Glenn Gould (1932 1982)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Glenn Gould (1932 1982)   Lun 7 Mai - 11:56

Glenn Gould (25 septembre 1932 à Toronto - 4 octobre 1982 à Toronto) est un pianiste, compositeur, réalisateur et écrivain canadien. Il est surtout connu pour ses interprétations remarquables au piano, dont deux enregistrements des variations Goldberg de J.S. Bach (1955 et 1981).
Glenn Gould chez lui, à Toronto, en février 1946, avec Nicky (Sir Nickolson of Garelocheed), son Setter anglais et Mozart, sa perruche.Il a étudié le piano au conservatoire de Toronto auprès d'Alberto Guerrero avant de donner de nombreux concerts, essentiellement sur le continent américain, où il joua avec les plus célèbres interprètes (Herbert von Karajan, Leonard Bernstein, Yehudi Menuhin, entre autres). Il quitte définitivement la scène le 10 avril 1964, à l'âge de 32 ans, pour se consacrer exclusivement à l'enregistrement en studio et à la réalisation d'émissions de radio et de télévision. Il meurt en 1982 d'un accident vasculaire cérébral. Il s'est gagné une réputation internationale grâce à ses interprétations très originales, particulièrement celles de la musique de Jean-Sébastien Bach. Il a particulièrement excellé dans l'interprétation des variations Goldberg dont il a su mettre en valeur la dynamique, la vivacité, la profondeur de l'articulation logique des thèmes, qui fut à l'origine de sa renommée internationale et dont le toucher était si résolument différent qu'il en était immédiatement reconnaissable entre tous. Ses compositions, en revanche, sont restées peu connues. Citons notamment une fugue pour choeur à quatre voix mixtes intitulée So you want to write a fugue où le musicien nous explique comment écrire une fugue, démonstration à l'appui. Gould est également l'auteur d'un Quatuor à cordes opus 1, d'inspiration proche de la musique de Arnold Schoenberg. Entre 1972 et sa mort, il a réalisé sept documentaires avec Bruno Monsaingeon dont Les Chemins de la musique en 1974 (rebaptisé plus tard Glenn Gould, l'alchimiste). Il est considéré comme l'un des plus grands pianistes du XXe siècle.
Il chantonnait souvent en jouant, ce qui est perceptible sur certains enregistrements. Cela donnait du fil à retordre aux ingénieurs du son dans les studios d'enregistrement. Il se penchait vers son clavier, parfois jusqu'à presque renifler les touches. Cela tenait à l'utilisation d'une seule et unique chaise beaucoup plus basse qu'une banquette de piano classique. Il emportait cette chaise pliante partout où il devait jouer.
Quand il jouait d'une seule main, il faisait souvent des gestes en l'air de l'autre main pour accompagner la musique. Il était en quelque sorte son propre chef d'orchestre. Son alimentation, dit-on, se limitait à un oeuf et un verre de lait par jour.
Moins connue est l'oeuvre de Gould en matière de documentaire radiophonique. Ce travail fut en partie le résultat de sa longue collaboration avec la Canadian Broadcasting Corporation, pour laquelle il produisit de nombreux programmes de télévision et de radio. On peut retenir de ses travaux sa Solitude Trilogy, comprenant The Idea of North, une méditation sur le Canada du nord et ses habitants ; The Latecomers, qui traite de Newfoundland ; et The Quiet in the Land, sur les Mennonites de Manitoba. Ces trois documentaires utilisent une technique désignée par Gould comme "radio contrapuntique", dans laquelle plusieurs personnes parlent en même temps. Selon son co-producteur, Lorne Tulk, il fit le premier usage de cette technique en découvrant qu'il avait quatorze minutes d'enregistrement supplémentaires pour The Idea of North. C'est cette technique, combinée à un sens aigu de l'accompagnement musical, des sons captés, et des voix des personnes interviewées, qui font de son travail radiophonique une oeuvre plébiscitée par la critique.

source : wikipédia

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: Glenn Gould (1932 1982)   Ven 25 Avr - 20:14


_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
 
Glenn Gould (1932 1982)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Glenn Gould
» "Glenn Gould, au-delà du temps" (2006)
» RIP Glenn Frey
» Autour des pochettes (sujet essentiel s'il en est)
» les Variations Goldberg - Keith Jarrett (et autres)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
musica.forumactif.fr :: rez de chaussée : Loges des interprètes :: instrumentistes-
Sauter vers: