musica.forumactif.fr

pour parler de musique classique dans la convivialité et la bonne humeur
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Franz Schmidt (1874 1939)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Franz Schmidt (1874 1939)   Jeu 10 Mai - 20:43

Franz Schmidt est un violoncelliste et compositeur post-romantique autrichien, né le 22 décembre 1874 à Presbourg (aujourd'hui Bratislava) et mort le 11 février 1939 à Perchtolsdorf (près de Vienne)
Premier violoncelle de l'Orchestre philharmonique de Vienne sous la direction de Gustav Mahler (qu'il admirait comme chef d'orchestre, mais pas comme compositeur) et contemporain exact d'Arnold Schönberg, Schmidt, qui fut l'un des derniers et des plus fidèles élèves d'Anton Bruckner n'en cultiva pas moins un style résolument tourné vers le passé, qui se distingue néanmoins par son originalité formelle et sa science de l'orchestration. Professeur de piano à la Musikakademie de Vienne dès 1914, il en devient directeur en 1925, puis recteur de 1927 à 1937.
Il est l'auteur de quatre symphonies, dont les n° 2 et 4 sont les plus connues et/car les plus originales dans la forme : la seconde est en trois mouvements dont le deuxième est une suite de variations, deux desquelles font respectivement office de scherzo et d'adagio ; la très émouvante quatrième symphonie, dédiée à la mémoire de sa fille prématurément décédée, est quant à elle en un seul mouvement et anticipe sur ce point sur les créations ultérieures d'Allan Pettersson (symphonies N°6 et 9). L'œuvre la plus importante de Schmidt est son gigantesque oratorio Le Livre aux sept sceaux (1938), qui demeure rarement joué en raison de la difficulté de son écriture chorale et soliste (la partie du narrateur, Jean, exige une tessiture de ténor particulièrement large ainsi qu’une énorme endurance). Curieusement, cette interprétation musicale de l'Apocalypse - reflet de la situation de l'époque - est exactement contemporaine de celle de Jean Françaix, dont l'approche musicale est sur tous les plans aux antipodes de la sienne. Schmidt a également écrit deux quatuors à cordes qui comptent parmi ses œuvres les plus contrapuntiques. S'y retrouve la forte influence de Johannes Brahms, vis-à-vis duquel Schmidt avait la plus grande admiration. La dernière œuvre du compositeur, malade et désorienté, est une malheureuse cantate pro-nazie Résurrection allemande que la mort l'empêcha d'achever.

source : wikipédia

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
 
Franz Schmidt (1874 1939)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Franz Schmidt (1874-1939)
» Arnold Schoenberg (1874-1951)
» Décès de Franz Mack
» Franz Schubert - Die Winterreise (Le Voyage d'Hiver)
» Franz Krommer (1759-1831)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
musica.forumactif.fr :: 1er étage droite : Le bureau des compositeurs :: Période moderne-
Sauter vers: