musica.forumactif.fr

pour parler de musique classique dans la convivialité et la bonne humeur
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dietrich Buxtehude (1637 1707)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Dietrich Buxtehude (1637 1707)   Lun 14 Mai - 11:19

Dietrich Buxtehude (1637 1707, Lübeck) est un musicien, compositeur et organiste allemand.
Dietrich Buxtehude est le fils d'un organiste, originaire du Holstein, région frontalière entre Allemagne et Danemark. Son père, Hans Jensen Buxtehude, a été pendant 32 ans organiste à Helsingr (Elseneur). Il fut actif à Helsingborg (qui était alors danoise) et Elseneur avant de s'installer à Lübeck. Il y épousa la fille du titulaire de l'église Saint Marie (Marienkirche), Franz Tunder, et lui succéda à ce poste. Il institua à partir de 1673 les concerts du soir (les Abendmusiken) qui établirent sa réputation de compositeur dans toute l'Allemagne du nord, attirant les jeunes musiciens désireux de rencontrer le maître reconnu comme l'organiste le plus fabuleux de son temps : Nikolaus Bruhns (l'un de ses élèves les plus doués), Haendel et Mattheson, puis Bach firent le voyage de Lübeck. Mais la tradition pour succéder au titulaire de l'orgue prestigieux était d'épouser sa fille, ce qui ne tenta aucun d'entre eux. La musique des Abendmusiken, qui pouvait mettre en œuvre des effectifs considérables de musiciens et chanteurs est malheureusement perdue. Buxtehude acquiert de son vivant une grande réputation, en effet en 1699, Johann Pachelbel lui dédie son Hexachordum Apollinis.
Buxtehude doit aujourd'hui l'essentiel de sa renommée à son œuvre d'orgue, la plus considérable de l'Allemagne du nord, qui annonce celle de Jean-Sébastien Bach et surpasse celle de tous ses contemporains. Elle se caractérise en dehors des chorals, par l'aspect complexe et grandiose de l'architecture, l'invention mélodique et rythmique et la richesse du contrepoint : ces œuvres ne sont pas, comme la plupart du temps chez Bach en deux parties nettement séparées : l'une de virtuosité, la seconde de développement contrapuntique, mais une succession alternant les épisodes de ces deux types. Il y rend célèbres les «musiques du soir» (Abendmusiken), concerts où sont donnés des cycles de cantates, et d'oratorios répartis sur plusieurs dimanches, en dehors du cadre des offices. Créés par son prédécesseur, il les programme les dimanches de l'Avent. Ces concerts seront organisés jusqu'en 1810.

source : wikipédia

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
 
Dietrich Buxtehude (1637 1707)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dietrich Buxtehude (1637-1707)
» Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue
» Eric Lebrun : "Dietrich Buxtehude"
» Dietrich Buxtehude : Œuvres vocales
» Albert Dietrich

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
musica.forumactif.fr :: 1er étage droite : Le bureau des compositeurs :: période baroque(1600 1765)-
Sauter vers: