musica.forumactif.fr

pour parler de musique classique dans la convivialité et la bonne humeur
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Louis Marchand (1669 1732)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Louis Marchand (1669 1732)   Jeu 24 Mai - 20:23

Louis Marchand (2 février 1669, Lyon - 17 février 1732, Paris) est un musicien français, claveciniste et organiste. De son temps, Louis Marchand est considéré en France comme le seul rival de François Couperin à l'orgue et au clavecin.
Louis Marchand est issu d'une famille d'organistes. Très précoce, il est titulaire de l'orgue de la cathédrale de Nevers à 15 ans. Il est aussi très ambitieux et de caractère impossible, ce qui lui vaut de nombreux démêlés avec son épouse (de la famille Denis, célèbres facteurs de clavecins) et ses collègues musiciens (il n'hésite pas à s'attribuer les compositions de ceux-ci, par exemple les Bergeries de Couperin). Bientôt installé à Paris, son talent et ses intrigues lui permettent d'être titulaire de l'orgue de plusieurs églises, notamment Saint Benoit et le couvent des Cordeliers, et de succéder en 1706 à Guillaume-Gabriel Nivers dans l'une des charges d'organiste de la Chapelle Royale. Son mauvais caractère lui vaut sans doute de devoir quitter cette fonction en 1713. Selon la rumeur, en fait, il se serait tellement senti accaparé par son ex-femme qui lui réclamait en permanence la moitié de ses gains qu'un jour de 1713, devant honorer la messe à la Chapelle Royale de Versailles, il aurait quitté la tribune (en présence du Roy) en plein milieu de l'office, prétextant que si on ne l'acquittait plus que de la moitié de son salaire, il ne se voyait guère obligé de s'acquitter de plus de la moitié de l'office. Incident suite auquel on lui aurait gentiment conseillé de s'exiler, afin d'éviter des peines plus sévères (étant donné que Louis XIV, ce nonobstant, lui avait toujours conservé une grande affection). Il entreprend alors - contraint et forcé - un voyage en Europe notamment en Allemagne où sa virtuosité lui vaut un succès considérable auprès des grands et la jalousie de ses confrères musiciens qui n'apprécient pas son caractère. C'est à Dresde en 1717 qu'il se serait dérobé à une joute musicale prévue avec Johann Sebastian Bach, en quittant la ville de bon matin. Cet épisode est rapporté avec imprécision et selon différentes versions dont deux - celles de C.P.E. Bach et de F.W. Marpurg - sont tardives. Il semble bien, toutefois, que Marchand ait voulu éviter la confrontation avec Bach, qu'il ne connaissait pas auparavant et dont il aurait reconnu les dons impressionnants de virtuose et d'improvisateur. Il revient ensuite en France pour y terminer une carrière plus discrète et rangée d'organiste et de professeur (parmi ses élèves attestés ou supposés figurent Pierre Du Mage, Jean-Adam Guilain et Louis-Claude Daquin).

source: wikipédia

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
 
Louis Marchand (1669 1732)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis Marchand
» Louis Spohr (1784-1859)
» Louis-Théodore Gouvy (1819-1898)
» La fuite du roi Louis XVI.
» Louis XIV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
musica.forumactif.fr :: 1er étage droite : Le bureau des compositeurs :: période baroque(1600 1765)-
Sauter vers: