musica.forumactif.fr

pour parler de musique classique dans la convivialité et la bonne humeur
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alexandre Tcherepnine (1899 1977)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Alexandre Tcherepnine (1899 1977)   Jeu 31 Mai - 16:01

Alexandre Nikolaïevitch Tcherepnine est un compositeur et pianiste russe, né le 2 janvier 1899 à Saint-Pétersbourg et décédé le 29 septembre 1977 à Paris. Son père, Nicolas Tcherepnine, (élève de Nikolaï Rimski-Korsakov) et son fils, Ivan Tcherepnine, (membre de la faculté de l'Université de Harvard) sont également compositeurs. Un autre de ses fils, Serge, s'est impliqué dans la musique électronique. Sa mère (née Benois) était une nièce d'Alexandre Benois. Après la Révolution de 1917, il émigre et vit en France et aux États-Unis. Il visite l'Extrême-Orient entre 1934 et 1937. Il y promeut des compositeurs au Japon (Akira Ifukube entre autres) et en China, fondant à cet effet son propre institut à Tokyo. Il épouse une pianiste chinoise, Lee Hsien Ming, pendant son séjour en Chine.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, il demeurait en France. En 1948, il se rend aux États Unis, et y acquiert la citoyenneté en 1958. Avec son épouse, il enseigne à la DePaul University de Chicago, où l'Orchestre symphonique de Chicago joua la première exécution de sa seconde symphonie sous la direction de Rafael Kubelík. Parmi ses élèves, on note Gloria Coates et John Downey.
Ses premières œuvres étaient fort originales et quelques-unes sont encore populaires. Dans ses créations, on compte trois opéras, quatre symphonies, six concertos pour piano, des travaux pour ballet, de la musique chorale (une messe et d'autres écrits liturgiques), ainsi qu'une large collection d'écrits pour piano solo. Sa première symphonie est remarquable pour son premier mouvement, le premier à avoir été écrit pour percussion. Une autre symphonie, laissée inachevée du fait de son décès aurait été pour seule percussion. Tcherepnine a inventé son propre langage harmonique par la combinaison des hexacordes mineure et majeure, du système pentatonique, de vieux modes russes et d'harmonies géorgiennes.

source : wikipédia

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
 
Alexandre Tcherepnine (1899 1977)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alexandre Tchérepnine (1899-1977)
» Plaque commémorative de Gino Bordin (1899/1977)
» Alexandre Borodine
» Alexandre Nevski-Prokofiev
» Ernest Chausson (1855-1899)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
musica.forumactif.fr :: 1er étage droite : Le bureau des compositeurs :: Période moderne-
Sauter vers: