musica.forumactif.fr

pour parler de musique classique dans la convivialité et la bonne humeur
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 François Devienne (1759 1803)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: François Devienne (1759 1803)   Jeu 7 Juin - 19:40

François Devienne (Joinville, 31 janvier 1759 - Charenton, 5 septembre 1803) était un compositeur français, surnommé le « Mozart français ».
François Devienne est le dernier des quatorze enfants d'un fabricant de selles. Il entre rapidement en contact avec la musique puisque, après avoir appris de manière précoce plusieurs instruments avec son frère aîné, il devient enfant de chœur dans sa ville natale. Cette approche musicale lui permet de postuler par la suite dans différents ensembles parisiens comme soliste et membre d'orchestres et, mieux encore, il entre en 1780 chez le Cardinal de Rohan. Il y joue de la flûte (que lui a enseigné Félix Rault), du basson (il devient, en 1788, bassoniste au Théâtre de Monsieur puis à l'opéra de Paris en 1793). Parallèlemment, il compose. Il occupe également un poste de sergent à l'orchestre de la garde militaire. Il écrit, dans le cadre de ses fonctions qui consistent à apprendre la musique à des enfants de militaires, une Méthode de flûte théorique et pratique (1793). Dans son "école libre de musique", rebaptisée par la Révolution Institut National de Musique puis Conservatoire de Paris en 1795, il occupe le poste de professeur de flûte. Il rejoint également les francs-maçons et l'orchestre des Concerts de la Loge Olympique. Les années 1790 sont d'ailleurs propices à sa carrière, du moins à sa renommée de musicien puisqu'il compose pendant cette période quelques opéras appréciés dont un qui lui apportera le succès, les Visitandines (1792). Le 5 septembre 1803, Devienne décède dans un sanatorium à Charenton, près de Paris, probablement à cause de surmenage.
Devienne est surnommé le Mozart français car il fut, à quelques années près, le contemporain exact de l'original. Il a laissé de nombreuses compositions pour flûte qui sortirent plus ou moins de l'oubli grâce au travail du flûtiste français Jean-Pierre Rampal dans les années 1960 qui le fit connaître des flûtistes mais, cependant, il est encore trop souvent inconnu du grand public.

source : wikipédia

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
 
François Devienne (1759 1803)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» François Devienne (1759-1803)
» Récitals d'Opéra Français
» François Couperin - 3 Leçons de Ténèbres du Mercredi Saint
» François Adrien Boieldieu (1775-1834)
» Les plus belles dictions françaises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
musica.forumactif.fr :: 1er étage droite : Le bureau des compositeurs :: Période classique (1750 1820)-
Sauter vers: