musica.forumactif.fr

pour parler de musique classique dans la convivialité et la bonne humeur
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alan Freed (1922 1965)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Alan Freed (1922 1965)   Mer 27 Juin - 10:28

Alan Freed (15 décembre 1922 à Johnston (Pennsylvanie) - 20 janvier 1965 à Palm Springs (Californie) était un disc-jockey radio qui joua un rôle majeur dans la promotion du Rock'n'Roll et du Rhythm'n'Blues dans les années 1950.
Vétéran de la Seconde Guerre mondiale, Alan Freed débute sa carrière radio comme commentateur sportif à WKST à New Castle (Pennsylvanie) puis devient directeur des programmes sur WKBN (Youngstown, Ohio) puis WIBE (Philadelphie). Ces performances sur ces stations locales lui permettent de rejoindre WAKR (Akron, Ohio) puis WKEL (Cleveland) en tant qu'animateur. Il rejoint WJW en 1951, où il anime un programme de soirée : Moondog's Rock'n'Roll Party. C'est la première diffusion du rock'n'roll à une large audience. Alan Freed trouve son nom au Rock'n'Roll en reprenant une expression en usage depuis les années 1930 dans certaines chansons de rythm'n'blues et qui signifie en argot faire l'amour. Il organise dès 1952 les premiers concerts d'artistes noirs. Alan Freed est le premier DJ blanc a soutenir avec force des artistes noirs jouant la « musique du diable ». La grande station new-yorkaise fait un pont d'or à Alan Freed en 1954. Freed anime alors ses programmes en direct du Paramount Theater de Brooklyn. Freed passe ensuite chez WABC.
Freed fait également l'acteur dans quelques films traitant des débuts du rock'n'roll aux côtés de ses amis musiciens. Citons Rock Around the Clock (1956), Rock, Rock, Rock (1956), Mr. Rock and Roll (1957), Don't Knock the Rock (1957) et Go, Johnny Go! (1959). La bonne société américaine en fait son ennemi numéro 1, mais Alan Freed s'avère longtemps intouchable en raison de sa popularité, sans égal dans le monde de la radio. À l'image du mouvement rock qui « meurt » en 1959, Alan Freed est renvoyé de chez WABC. La carrière médiatique de Freed ne se limite pas à la radio, et la télévision utilise également ses talents. En 1957, son show télé est annulé quand le chanteur noir Frankie Lymon est filmé dansant avec une femme blanche. Il signe également quelques textes de chansons pour Chuck Berry notamment. Suite au scandale de la Payola, Alan Freed est totalement discrédité par une bonne société américaine qui tenait, enfin, sa revanche. Le procès se tint en décembre 1962 et Alan Freed préféra plaider coupable, héritant d'une amende formelle de 300 dollars. Fin 1964, de nouvelles attaques fusent concernant la fiscalité de Freed, alors à l'hôpital. Il décède le 20 janvier 1965. Alan Freed est considéré aujourd'hui comme l'un des plus importants DJ radio du XXe siècle.

source : wikipédia

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
 
Alan Freed (1922 1965)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Son House - Father of the Delta Blues: The Complete 1965 Sessions (1992)
» Alan Menken
» Dick Campbell : Sings Where It's At (1965)
» Alan Curtis et Il Complesso Barocco
» JAMES DUPRE : le nouvel Alan Jackson...et si !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
musica.forumactif.fr :: 3e étage gauche : autres musiques :: Rock'n Roll-
Sauter vers: