musica.forumactif.fr

pour parler de musique classique dans la convivialité et la bonne humeur
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Dim 2 Déc - 17:37

Fin 1815, Torvaldo et Dorliska inaugure la fructueuse collaboration de Rossini, déjà compositeur à succès, avec le librettiste Sterbini ; à peine deux mois plus tard, ils produiront ensemble, en trois semaines croit-on, le très fameux Barbier de Séville. Quoique l’opéra Torvaldo et Dorliska ait fait peu de bruit au moment de sa création à Rome— ayant été jugé triste — et soit demeuré par la suite peu connu, peu représenté, sa valeur est infiniment supérieure à celle qui lui a été attribuée — notamment par Stendhal qui l’avait hâtivement qualifié de médiocre.
Le livret est tiré du Chevalier de Fairblas, roman français de Jean-Baptiste de Coudray. Une femme sauve son mari emprisonné par un affreux tyran séducteur — cousin de l’ignoble Scarpia selon certains — qui a tenté de s’emparer d’elle, sans y réussir. Le climat d’oppression politique combiné avec une histoire d’amour conjugal n’est pas sans rappeler Fidelio. L’originalité de l’opéra de Rossini réside dans un curieux mélange de cynisme et de légèreté.

source : http://www.forumopera.com/concerts/torvaldo_pesaro20062108.html

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Dim 2 Déc - 17:38

Les Cds






_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Torvaldo e Dorliska (Rossini Opéra Festival 2006)   Dim 2 Déc - 17:40

Je viens de finir l'écoute du DVD et je dois reconnaitre que c'est un très bel opéra et l'on peut regretter qu'il soit si peu connu.
Francesco Meli est certes un beau Torvaldo, mais si la voix est jolie le jeu d'acteur est encore limité. Ceci dit il devrait prendre de la bouteille avec l'âge. Darina Takova, elle, ne manque pas de personnalité et elle donne à Dorliska un tonus éclatant. La voix est très belle et les aigus sont bien présents; à aucun moment Takova ne tremble dans un rôle écrasant. Monsieur Pertusi est un duc d'Ordow sombre et méchant à souhait. Non seulement c'est un comédien accompli mais la voix est superbe et il en use comme il le souhaite dans cet opéra. Bruno Pratico est un très beau Giorgio et lui aussi est un comédien accompli. Jeannette Fischer et Simone Alberghini complètent à merveille la distribution. Le choeur et l'orchestre du Rossini Opéra Festival dirigés par Victor Pablo Perez sont très en forme à l'image de leur chef. En résumé, un très beau spectacle à voir ou, pour les heureux veinards qui seraient allés à Pésaro l'an dernier, à revoir
Ca fait du bien de voir une mise en scène traditionnelle; ce qui est remarquable c'est que tout l'espace scènique est utilisé y compris la salle. Le public peut ainsi voir les artistes de près et même quasiment les toucher. Quant aux costumes ils sont magnifiques et correspondent bien au caractère des personnages : la douce Dorliska est en rose et pendant un bref instant en blanc; Torvaldo est en blanc, bleu et marron et le duc d'Ordow tout en noir. Les décors sont tout aussi beaux : au 1er acte nous sommes devant le chateau, à l'entrée du parc puis dans les appartements du duc ou il a installé Dorliska; au deuxième acte retour dans les appartements du duc puis dans la prison du chateau ou Torvaldo est retenu prisonnier. Le final se déroule dans le parc du chateau

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Ven 22 Fév - 14:57

DVD


_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)
» Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)
» La gazza ladra (Rossini, 1817)
» Maometto II (Rossini 1820)
» Gioacchino Rossini (1792-1868)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
musica.forumactif.fr :: 2e étage droite : musique classique :: opéra-
Sauter vers: