musica.forumactif.fr

pour parler de musique classique dans la convivialité et la bonne humeur
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alexandre Scriabine (1872 1915)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Alexandre Scriabine (1872 1915)   Ven 20 Avr - 14:39

Alexandre Nicolaïevitch Scriabine (en russe : Александр Николаевич Скрябин) est un pianiste et un compositeur né à Moscou, le 6 janvier 1872 selon le calendrier grégorien (le 25 décembre 1871 selon le calendrier julien), et mort à Moscou, le 27 avril 1915. Alexandre Scriabine se voyait souvent comme une figure religieuse ou messianique, peut-être influencé par le fait qu'il était né précisément le jour de Noël. Il a composé plusieurs morceaux de musique inoubliables; personnalité des plus fascinantes de la musique du début du siècle, longtemps méconnu, considéré comme excentrique, les idées philosophiques idéalistes d’Alexandre Scriabine étaient suffisantes pour détourner un grand nombre d’auditeurs.
Fils de Nicolaï Scriabine, diplomate, expert en langues orientales, et de Lyubov Petrovna Scriabine, pianiste talentueuse, il entre au conservatoire de Moscou en 1887. Élève de Safonov (piano), de Taneiev (contrepoint) et d'Arenski (composition), c'est là qu'il rencontre un autre élève, Rachmaninov qui devient son ami. Influencé par Chopin, qu'il considère comme son maître, il décide tout d'abord de devenir pianiste, commence sa carrière en 1892 et voyage dans toute l'Europe. Cependant, un jour qu'il joue les Reminiscences de Don Juan de Liszt, il se blesse à la main, et renonce à sa carrière de virtuose. Il se consacre alors essentiellement à la composition (contrairement à son ami Rachmaninov, qui commença compositeur puis devint pianiste). Alexandre Scriabine est professeur de piano au conservatoire de Moscou entre 1898 et 1903. Au début du XXe siècle, il s'intéresse profondément à la philosophie et à des courants de pensées orientalistes telle que la théosophie, qui influencent très fortement ses compositions à partir de 1904. En 1908, il rencontre le chef d'orchestre Serge Koussevitzky qui l'aide grandement dans la défense de ses œuvres. Il meurt prématurément en 1915 d'une infection du sang consécutive à une piqûre au visage.Le « clavier à lumières »Par la combinaison des sons, des couleurs (« clavier à lumière » pour « Prométhée ou le poème du feu »), à la recherche d'une liberté spirituelle et de l’extase, sa musique évolue de façon toujours plus nette vers les aspects mystiques de la vie, de la mort, de la réincarnation.

source : wikipédia

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai, quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musica2.forumactif.fr
 
Alexandre Scriabine (1872 1915)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alexandre Scriabine (1872-1915)
» Scriabine (1872-1915) Oeuvres pour piano hors sonates
» Alexandre-Nicolaïevitch Scriabine
» Les sonates de Scriabine
» Alexandre Borodine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
musica.forumactif.fr :: 1er étage droite : Le bureau des compositeurs :: Période moderne-
Sauter vers: